« Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus, debout, s’écria : “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi !” selon le mot de l’Ecriture : De son sein couleront des fleuves d’eau vive. Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui. » (Jean 7)

Décidément, nous ne sortons pas de l’eau ! En ce jour de l’année nouvelle, quels meilleurs vœux pourrions-nous nous souhaiter que d’accueillir avec une générosité encore plus grandes ces fleuves d’eau vive que le Seigneur veut déverser sur nous et sur le monde. Il s’agit d’accueillir l’Esprit Saint avec une ferveur nouvelle, pour la croissance en sainteté de l’Eglise, pour la conversion du monde, pour notre propre sanctification. Jamais Saint Jean n’aurait été capable d’écrire ces lignes sur ces fleuves qui jaillissent du sein de Jésus s’il n’avait été le témoin du Cœur transpercé sur le Golgotha, s’il n’avait vu le sang et l’eau couler de ce « Sanctuaire » très Saint. Exprimons les uns pour les autres le vœu que chacun se laisse submerger par l’Esprit.

Prière :

à partir d’aujourd’hui, diverses invocations extraites de prières au Sacré Cœur, ou d’hymnes en son honneur.

Jésus, à Vous soit la gloire, Vous dont le Cœur répand l’amour.

Prière :

« Je vous adore, je vous aime, ô divin Cœur de Jésus vivant dans le cœur de Marie. Je vous conjure de vivre et de régner dans tous les cœurs, je vous adjure de les consommer dans votre pur amour. » (sainte Marguerite Marie)